mon chien déprime

Mon chien déprime

Votre chien a changé de comportement : il est plus agité que d’habitude, il s’énerve plus facilement, il ne cesse d’aboyer ou de grogner ou bien c’est tout l’inverse : il n’est pas motivé pour sortir, le moindre mouvement semble être un effort important. Quoiqu’il en soit, vous ne reconnaissez plus votre chien, ce n’est plus le même. Il est triste, il n’a plus envie de manger, il n’est plus joyeux quand vous rentrez du travail. Quoique vous puissiez faire, il ne réagit pas.

La dépression chez le chien

Tous les vétérinaires ainsi que les comportementalistes canins ne sont pas d’accord sur la question et il sera difficile de se prononcer et d’apporter un avis tranché sur la question : est-ce qu’un chien peut déprimer ?

Les symptômes de la dépression du chien

Comme pour nous, une dépression chez l’animal se caractérise généralement par :

  • Une baisse significative d’activité,
  • Une perte partielle ou totale d’appétit,
  • Le chien passe son temps à dormir,
  • Le chien refuse les caresses,
  • Le chien s’isole,
  • Il ne manifeste plus sa joie.

Les causes de la dépression canine

Les causes de la dépression chez le chien sont nombreuses :

  • Décès du maître,
  • Décès d’un membre du foyer,
  • Décès de l’autre chien de la maison,
  • Abandon,
  • Placement en chenil pendant les vacances,
  • Maladies

Que faire quand un chien déprime ?

Tout d’abord, il ne faut pas croire qu’une dépression canine puisse se guérir en quelques jours. C’est un processus qui peut prendre de longues semaines voire même de longs mois. L’idéal est de se faire aider par un comportementaliste professionnel ou par son vétérinaire.

Pour les personnes qui n’ont malheureusement pas les moyens financiers pour se faire aider, l’idée pour aider un chien à sortir de son mal-être est d’essayer de le stimuler au maximum. Cela passe par les friandises par exemple en lui donnant sa friandise préférée, le jeu en lui proposant des activités sympathiques ou des sports canins, les promenades en lui faisant découvrir de nouveaux lieux ou encore en lui présentant d’autres chiens avec lesquels il n’a pas l’habitude de pouvoir jouer.

L’importance du maître est primordiale dans cette guérison puisqu’il doit toujours être moteur, insuffler une dynamique au chien et une envie de bouger.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *