Les symptômes du chien malade

Généralement, un chien qui vomit et qui a la diarrhée, cela est le signe d’une gastro-entérite qui peut avoir des conséquences dramatiques pour le chien car s’il se déshydrate trop vite, il peut en mourir.

Un chien qui n’a plus d’appétit, qui est fatigué, fiévreux n’a généralement plus gout à rien. La température du chien est un très bon indicateur de maladie. Elle ne doit pas être inférieure à 38°C et ne dépasser dépasser les 39°C. Il est important de prendre la température du chien quand il est calme et pas après une séance de marche ou de jeu. Et il ne faut pas non plus se fier à la chaleur de la truffe du chien car un chien qui a la truffe fraiche, cela ne veut pas forcément dire qu’il est en bonne santé.

La température du chien, pour qu’elle soit fiable, doit se prendre par l’anus. Il est conseillé d’enduire le thermomètre au préalable avec de la vaseline pour faciliter la pénétration car il faut se l’avouer, ce n’est jamais un moment agréable pour le chien.

Après une promenade en foret, il est préférable d’inspecter systématique son chien pour s’assurer qu’il n’a pas de tiques. Ces dernières peuvent lui transmettre la piroplasmose. Si votre chien est porteur de tique et qu’il commence à avoir des vomissements, des diarrhées et que son urine est très foncée, il y a de fortes chances qu’il soit contaminé. Il faut immédiatement se rendre chez le vétérinaire pour faire retirer la ou les tiques si vous ne savez pas comment faire et pour que le vétérinaire mette en place rapidement un traitement pour votre chien.

En ce qui concerne les problèmes cardiaques, il est fréquent qu’un chien ayant ce genre de problème aura comme symptômes une toux persistante ainsi qu’un ventre dilaté.

Pour ce qui est du diabète et oui, les chiens peuvent en avoir, votre chien boira bien plus que d’habitude et ira beaucoup plus souvent faire ses besoins.

Certaines races de chiens comme les boxers ou encore les beagles sont sensibles à l’épilepsie et peuvent en être atteints. L’épilepsie chez le chien se manifeste en général vers l’âge de deux ans et nécessite des examens complémentaires. Un chien ne guérit jamais de ce genre de maladies mais des traitements existent. Ils permettront, une fois le bon dosage trouvé, d’espacer au maximum la fréquence des crises. Cependant si le chien convulse, cela ne veut pas forcément dire qu’il est épileptique, d’autres problèmes cérébraux entre autres peuvent expliquer cela. Encore une fois, seul un vétérinaire pour déterminer la cause du problème.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *