dysplasie chez le chien

La dysplasie chez le chien

La dysplasie coxo-fémorale ou dysplasie de la hanche est héréditaire mais n’est visible qu’à partir de l’âge de deux ans.

C’est une malformation des os du bassin associée à une usure irrégulière qui entraîne la formation d’arthrose. Cette maladie entraîne une rigidité des pattes arrière et fait souffrir l’animal. Une alimentation pauvre en minéraux et peu d’exercice permettent de diminuer les douleurs.

Les races suivantes sont souvent concernées par la dysplasie de la hanche : le bouvier bernois, le dalmatien, le doberman, le springer spaniel anglais, le berger allemand, le braque allemand à poil court, le golden retriever, le labrador, le welsh corgi, le caniche royal et le husky sibérien.

Parmi les maladies héréditaires, la dysplasie de la hanche est prépondérante. Les éleveurs sont de plus en plus attentifs à l’interprétation des clichés radiographiques de façon à optimiser la détection de la maladie. Ce diagnostic efficace peut permettre d’effectuer une sélection afin de limiter la transmission de la maladie.

L’environnement dans lequel vit le chien ayant également une influence sur le développement de cette maladie, les éleveurs doivent évaluer le potentiel de reproduction de l’animal en fonction de ses conditions d’élevage.

La dysplasie du coude chez le chien

De plus en plus de chiens de taille moyenne ou grande sont atteints de dysplasie du coude. Le chien souffre d’une paralysie douloureuse, ne bouge que s’il y est forcé et les membres peuvent également présenter des malformations. Les douleurs apparaissent souvent pendant la plus forte phase de croissance, c’est-à-dire entre le quatrième et le huitième mois.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *