collier anti aboiement

Comment choisir son collier anti aboiement ?

Cherrydog.fr présente : Monsieur Toutou chante en votre absence et vos voisins n’ont pas envie de danser sur sa jolie mélodie ? Ne paniquez pas, il existe des solutions, et notamment l’utilisation de colliers anti-aboiement. Ils se déclinent sous trois principales formes dont le collier à ultrasons, le collier à spray généralement à la citronnelle et le collier électrique ou électrostatique qui envoie également des vibrations de manière préventive.

Le collier à ultrasons

Il consiste à émettre un signal sonore qui se déclenche automatiquement, désagréable pour le chien mais inaudible pour l’être humain. Attention cependant de ne pas avoir plusieurs chiens dans le même espace dont un seul a besoin d’être corrigé, car tous l’entendront et recevront la « punition éducative » y compris le chien du voisin le cas échéant.

Le collier à spray

Celui-ci envoie un spray ou une brume répulsive, le plus souvent à la citronnelle, à la face du chien. Ce qui a pour effet de stopper les aboiements instantanément par la surprise, et le conditionne progressivement à se contrôler et limiter les plaintes. Cependant, il n’est pas efficace sur tous les individus de la gente canine car certains petits malins finissent par trouver le moyen de s’en protéger par quelques astuces !

Le collier électrique

Voici certainement la plus contestée des méthodes pour empêcher nos chers poilus récalcitrants de s’exprimer en trop fortes décibels, pourtant efficace aux dires de certains…et sans effets et/ou barbare selon d’autres !

Toujours est-il qu’il est certainement à utiliser en dernier recours lorsque les autres méthodes ont échouées, tout en restant prudent quand à son utilisation car il faut prendre en considération l’âge et la taille du chien, ainsi que son caractère, ses antécédents médicaux et son passé personnel.

L’avis de spécialistes sur la question étant plus qu’intéressant, je leur laisserai donc le mot de la fin !

« En général, je suis contre l’utilisation de ces colliers. La plupart des propriétaires de chiens manquent d’expertise pour les utiliser correctement, et une mauvaise utilisation peut causer de grandes souffrances à ces animaux et peut exacerber les problèmes de comportement existants. »

James Serpell, psychologue comportementaliste du Centre pour l’interaction des animaux et de la société, département d’études cliniques, école de médecine vétérinaire, université de Pennsylvanie.

« Je m’oppose à l’utilisation de colliers électriques parce qu’ils font toujours des dégâts, nous ne pouvons pas toujours l’évaluer instantanément. »

Karen Overall, psychologue comportementaliste du Centre de neurobiologie et de comportement, département de psychiatrie-laboratoire de recherche, Philadelphie.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *